Le Kwazulu Natal, le Drakensberg et Soweto

On a dit « au revoir » à nos amis les hippos lors d’une petite balade en bateau dans l’estuaire :

Et on a pris la route du kwazulu natal ou zoulouland.

On a voulu tenter une 2e expérience de couchsurfing à Eshowe. On est tombés sur Graham, la soixantaine, très gentil, qui parle beaucoup et très vite. On n’a pas bien réussi à cerner le personnage car c’est un personnage. Il nous accueilli dans un « cottage » à côte de son immense maison familiale dont il nous a aussi laissé les clés.

Il aurait été maire de la ville, aurait contribué avec le Rottary club et son agence d’éco – tourisme, à construire plus de 300 écoles. Il nous a trimballés le lendemain (contre une bonne participation quand même) dans une crèche, une école, une pharmacie traditionnelle et quelques maisons.

Pas de cérémonie traditionnelle prévue alors les zoulous étaient habillés comme tous les autres sud africains. Apparemment, il n’y a plus de zoulous en tenue traditionnelle au quotidien même dans les campagnes. Les filles, un peu déçues,  s’attendaient à voir des femmes aux seins nus et des froufrous pour cacher le sexe des hommes…du coup, on est allés au musée pour les voir !

maison-zulu

Puis, direction le Drakensberg (la montagne du Dragon, ça pète hein ?!), à la frontière du Lesotho. Bon, on nous avait dit que les paysages étaient extraordinaires, et les sommets à couper le souffle (plusieurs à plus de 3000m)….On ne peut pas avoir de la chance tout le temps… On a perdu 20°, et pris un peu de pluie sur la tête.

drakensberg-sous-nuages-et-pluieMais heureusement, on a trouvé une super guesthouse, bien chaleureuse comme on les aime, où on mange tous ensemble une bonne cuisine « maison », avec un poêle et plein de coussins…pour faire les devoirs 🙂

maelys-fait-ses-maths

On a eu plus de chance le lendemain avec le soleil, un décor aux allures d’Ouest américain et une dernière petite réserve…

la-voiture-ds-la-reserve

…mais pas tellement plus chaud.

Retour sur Johannesburg où on a trouvé un petit trésor dans Soweto: une belle guesthouse avec des gens supers sympas, qui organise des tours dans Soweto en vélo ou tuk tuk. Pas de vélo pour enfant, alors ça sera tuk tuk, pour le plus grand plaisir des filles.

tuktuk-a-la-station-essence

Le Township est plutôt super accueillant, les gens nous saluent… en questionnant, on sent la volonté de passer « à autre chose » et d’oublier les atrocités du passé. Le musée de l’Apartheid retrace bien l’Histoire… on espère que Yaël n’en fera pas des cauchemars… Difficile d’expliquer et d’imaginer tout cela …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On a fait un petit tour à pied autour de la guesthouse, pour trouver un « car wash » (pas difficile à trouver tant les sudafs lavent leur voiture tout le temps…), et un coiffeur de renommé pour la coupe la moins chère qu’on ait jamais eu : 90cts !

coiffeur-tev

Rencontre toujours chaleureuse avec les enfants du township, les filles ont pu tester leur capacité à la corde à sauter…

 

Une belle découverte et une certaine émotion de voir un « quartier » tristement célèbre dans lequel peu de blanc aurait mis les pieds il y a à peine 10 ans, revivre de la sorte !

Voilà, l’Afrique du sud c’est DEJA fini…alors :

Ce qu’on a préféré:

  • le parc Kruger
  • la gentillesse des sud africains, blancs ou noirs. A aucun moment on n’a senti d’insécurité (même et surtout à Soweto)
  • les paysages extraordinaires
  • Toucher les reptiles et les écoles (les filles ont adoré)
  • la guesthouse trop top du Drakensberg (Inkosana lodge)
  • le porridge au chocolat

Ce qu’on a moins aimé:

  • un peu trop de temps dans la voiture

Ce que ça nous a coûté:

Environ 2000 euros, soit 100e/jour pour nous 4.

Pour la saison: idéale, peu de touristes, et temps excellent (sauf dans le Drakensberg mais ça, c’est normal)

Bref, on vous conseille vraiment de venir y faire un tour si l’occasion se présente ^^

Quelques couleurs d’Afrique du sud pour finir:

Le Kruger et le Swaziland

4 jours et demis à la recherche des « BIG 5 » et ce n’était même pas suffisant ! Les filles en redemandaient encore. Faut dire qu’ils nous ont tenus en haleine. On a vu des lions et des rhinos « que » le 4è jour, et même pas de léopard, rendez vous compte la difficulté de la vie quand même 😇

Il semblerait que ce soit la période idéale pour observer les animaux car ils ont tendance à se regrouper auprès des points d’eau, surtout cette année qui nous a-t-on dit, est une année de grande sécheresse dans la région.

Le parc est grand comme les Pays Bas (du coup, on ne croise pas tant de voitures que ça), super bien entretenu, avec des routes goudronnées et de la piste. Mais faut quand même faire attention car on croise de tout sur la route :

On a aussi vu plein de jolis derrières :

Après le parc, on a rejoint le Swaziland pour quelques jours. On a aussi dormi dans un parc où on pouvait se promener à pied ou à vélo car il n’y avait pas de prédateur, juste quelques crocodiles 🙂

Une petite rando bien sympathoche qui a fait du bien après plusieurs jours de voiture.

L’occasion aussi de manger un tout petit peu local.

le-petit-dej

Nous voici maintenant au bord de l’Océan à Santa Lucia où les hippos et crocos sont rois, et où l’on prend notre première pluie (quelle vie mène t on je vous demande hein… re 😇)

On a pu voir aussi les baleines et dauphins de la plage mais là, vous êtes obligés de nous croire car on n’a pas de photo (trop rapides les sauts)… A la place, on vous offre la photo d’un drôle de singe, qui a un peu trop joué avec la peinture!

Ce diaporama nécessite JavaScript.