Le départ et l’arrivée en Afrique du sud

Ben voilà, après 7-8 mois de préparation, dont le dernier bien plus speed que les autres, nous y voilà!

aeroport

De nombreuses soirées « d’au revoir », pleines d’émotion, un dernier verre à l’aéroport avec la famille (avec une belle surprise des Ardéchois!), et nous voici partis.

aéroport café

2 vols nikels de la SWISS où on a eu droit à notre petit chocolat suisse, et notre gâteau aux carottes, le temps de récupérer notre voiture de location et on était partis pour 3 semaines de conduite à gauche… Ça donne un peu l’impression de faire la conduite accompagnée en tant que passager avant.

Tev commence tout juste à arrêter de mettre les essuies glace au lieu du clignotant!

On n’avait pas fait 200m qu’un policier (bien placé) nous fait signe de nous arrêter et on comprend assez rapidement qu’il veut nous mettre une prune pour avoir glissé un stop. Bref, après discussion, on a découvert la corruption sudafricaine, on lui a filé 200R (environ 15e) au lieu de 800R officiels. Ca calme d’emblée! (Après coup et grâce à une excellente remarque, nous aurions du payer cette amende plutôt que d’encourager ce genre de pratique qui mine l’Afrique du sud… on fera mieux la prochaine fois… !

A noter quand même la 1ere réflexion de Yaël en sortant de l’avion :

  • « maman, t’as vu ils sont tous ….
  • « noirs ? ben oui ????»

On a roulé 250 km au milieu de rien, un paysage très aride (c’est la fin de l’hiver, saison sèche), et sans faire exprès une petite pause à midi sur une aire d’autoroute, au dessus d’une réserve qui semblait pas très naturelle mais qui avait le mérite d’avoir des rhinos, des buffles, des zèbres….Ca met dans l’ambiance 🙂

panorama

On a roulé jusqu’à la région de Mpumalanga au nord où on a pu voir cascades, piscines naturelles, réserve d’oiseaux…

On a fait nos premières nuits d’hôtes de couchsurfing chez Wynand et Royandie (pour ceux qui ne connaissent pas : www.couchsurfing.com…). On avait déjà accueilli à Mayotte et en Savoie mais jamais l’inverse. Un jeune couple fan de la France, qui nous a réservé un accueil extraordinaire. L’occasion aussi de pratiquer notre anglais. On a des progrès à faire : on a demandé du « paper » pour dessiner, et ils nous ont donné du « pepper »… ???? On a eu droit à un BBQ (le célèbre « Braai » d’Afrique du sud) gargantuesque et on a découvert que le BBQ était ce qui unifiait tous les sudafs, noirs ou blancs ; c’est tellement une tradition que ça en est devenu un verbe: « je barbecue ».

winand et royandie

On avait emmené de quoi leur faire une croziflette le lendemain, de quoi leur donner envie de venir découvrir la Savoie.

Les filles sont chouettes et ont été bien appréciées, ils nous ont même dit qu’elles leur avaient donné envie d’avoir des enfants (ce qui apparemment n’était pas le cas avant), un beau compliment.

Puis direction le parc Kruger via le Blyde river canyon (3e plus grand du monde il parait) qui nous a offert des paysages grandioses !

On a aussi visité un centre de réhabilitation d’animaux empoisonnés ou blessés, où on a pu nourrir et caresser les animaux avec les soigneurs ! Une sacrée expérience pour tout le monde !!!

 

Ici, tous les hébergements sont équipés de quoi se faire à manger, alors, on a testé les supermarchés, on se croirait un peu aux USA, on est loin des produits locaux de la ruche, mais ça le fait bien pour l’instant….

Nous voilà à Phalaborwa (pour ceux qui suivent sur une carte ^^ et qui auraient eu le courage de lire jusque là – re ^^), pour rentrer au Kruger National Park demain…