Voyage spatio temporel jusqu’à Buenos Aires

Yael : «mais pourquoi il fait presque nuit alors qu’on vient de prendre le petit déjeuner dans l’avion?»

Pas facile à comprendre quand on sait qu’on est partis d’Auckland le 12 à 20h00, qu’on a volé presque 12h et qu’on est arrivés le 12 à Buenos Aires à 16h30.

« Tu vois, la terre elle tourne sur elle même, et là, on change de jour »… « hein???? »

Du coup, les 1eres nuits ont été un peu entre coupées d’insomnie, mais comme d’hab, les filles se sont vite recalées, elles !

On a rejoint pour 4 jours Ysoline et Lionel, un couple de jeunes haut-savoyards (anciens animateurs d’SF) qui font aussi le tour du monde. On s’était vus avant de partir, et dit qu’on se croiserait peut-être. Finalement, nos itinéraires se sont croisés et les dates ont bien coïncidé pour louer un joli petit appartement coloré dans le centre de la capitale argentine. C’est fou comme le monde est petit finalement !

IMG_20170605_092219-1080x810

 

Du coup, on a pris le temps de déambuler dans les rues de cette capitale aux allures européennes, de faire notre marché, et d’admirer les danseurs de tango ultra sensuels.

«Notre quartier», San Telmo était très sympa, festif et plein de charme. 

Son marché du dimanche est très connu et on y trouve des trésors😋.

On a bien sûr visité un des quartiers les plus connus de Buenos Aires, La Boca, mais finalement pas du tout représentatif de la ville.

C’est un ancien quartier populaire, aux façades de tôle ondulée et colorée, bien animé et maintenant très touristique.

Il y a un sacré mélange des genres avec les buildings modernes, les immeubles haussmanniens et les bâtiments des docs en brique rouge. Mais même de ce côté, l’ambiance était festive, en tous cas au moins le dimanche, avec musique et cours de danse dans la rue (on a du coup essayé un peu de zumba, c’était sympa, mais pas facile à suivre).

Le tango est omniprésent, que ce soit par des pros dans les restos ou dans la rue pour les touristes, sur les affiches ou sur certaines places à partir de 18h par des amateurs, tout aussi doués. On a passé de longs moments à bloquer sur leurs jeux de jambes incroyables. On a bien essayé mais il y a du boulot !

Si certains veulent s’entraîner, on a trouvé les pas de base :

On est aussi allés voir le cimetière de la Recoleta. C’est un cimetière où les caveaux sont parfois dignes de petites chapelles avec statues et vitraux. On pouvait même parfois y voir les cercueils.

L’élite argentine y repose. On avoue ne pas vraiment la connaitre, à part un peu Eva Perron, l’icone du pays, mais le lieu est aussi beau qu’impressionnant . A en oublier que c’est pour des morts ! Comme on n’a pas vraiment l’habitude de visiter des cimetières, Yael nous a posé pas mal de questions…mais bon, elle n’avait pas l’air traumatisée, enfin, on espère…

On a fini par quitter Lionel et Ysoline pour la Patagonie. On a vraiment apprécié se poser à Buenos Aires avec eux, dans notre joli petit appartement. Pas tant pour la ville, sympa mais pas non plus extraordinaire, mais plus pour les moments simples et joyeux passés ensemble. Un grand luxe, on a eu 2 animateurs pour nos 2 filles ! Bref, on gardera vraiment un bon souvenir de BA. Merci les globeloveurs! 😘

Encore un joli blog à vous transmettre : https://globloveurs.com/

A noter quand même que marcher dans les rues de BA a été un défi de tous les jours pour éviter les crottes de chien, tous les mètres et demi ; et de réapparition de nos amis les moustiques, mais ceux là étaient hyper féroces, ils piquaient même à travers les vêtements (enfin, surtout ceux d’Ysoline) ! On espère qu’ils n’avaient pas le zika !!!