Du côté de Hpa-An

– « Bonjour, Nous souhaiterions nous rendre du Lac Inle au Rocher d’or ! »

– « Ho, ben, pas de problème mister, c’est over simple, il vous suffit d’attendre le tuk tuk à votre hôtel, 10 minutes plus tard, vous attendrez 30 minutes le bus, 10 h plus tard, le dit bus vous déposera au bord de l’autoroute (il sera 4h20 du mat’ don’t worry hein), de là un taxi vous conduira en 30 minutes à la ville de BAGO. Vous arriverez sous la pluie (sinon c’est moins drôle ^^). Puis comme c’est la nuit, ben vous attendrez dans un « boui boui » pendant 1h30, avant de reprendre pour 10 minutes un tuk tuk, pour Re-attendre 40 minutes un bus que vous prendrez pendant 2h30 pour Kyai Hti Yo où vous attendrez 20 minutes un camion pick up qui en 40 minutes vous conduira à Kin Mon. Ensuite ben il ne vous restera que 10 minutes de marche pour arriver frais et dispo à votre hôtel ! »

Comme vous le voyez c’est simple et tout cela pour un peu moins de 17h de trajet…

Trajet « épique » donc (bien sûr, on ne s’attendait quand même pas à cela)… après un repos fort bien mérité et pour atteindre le fameux rocher d’or, il nous reste qu’à nous entasser (pas vraiment d’autres mots) dans un camion de pèlerins qui nous monte au sommet en 45 minutes dans un confort minimaliste!

Nos talents de chanteurs sont assez discutables sur ce tube de patoche 😉

Le rocher d’or ça se mérite 😓

C’est quand même un des lieux sacrés de pèlerinage les plus importants de Birmanie ! Alors on a passé un moment à observer sous tous les angles ce rocher mythique.

Puis, on a pris la route du sud (pour Hpa-an), région ouverte aux touristes depuis environ 3 ans. Donc, encore bien préservée. On y rencontre malgré tout pas mal de français, des voyageurs au long cours pour la plupart, bien sympas.

les-mayarachtev-en-haut-de-lhpar-pu

Les paysages sont juste exceptionnels, très verdoyants avec des massifs karstiques au milieu des rizières, comme on peut en voir au nord du Vietnam (baie d’Along). Les couleurs sont sublimes et l’atmosphère paisible. On a pu y voir des piscines naturelles, des grottes (dont une où des milliers de chauves-souris s’envolent à la tombée de la nuit), des monastères….le tout en scooter !!! Un vrai plaisir ! Heureusement que notre amie, l’application « map.me » est là quand même, car faut pas compter sur leurs panneaux de signalisation, quasi tous uniquement en birman.

kyaik-ka-lat

La plus impressionnante des grottes (Saddan), se traversait de part en part (avec plusieurs chambres) et au bout, on pouvait rentrer en barque (sans moteur!!!).

Et comme j’aime (Téva) bien les levers de soleil, je me suis fait une petite excursion « alone in the dark » sur le mont Zwegabin (le sommet de la région à 793m). Réveil à 4h, une vingtaine de minutes de scooter sous un ciel étoilé et c’est parti pour l’ascension au frais (nan j’déconne, il faisait encore une chaleur de gueux et une superbe moiteur pour que la chemise colle rapidement au dos !). C’est que de l’escalier avec 2200 marches irrégulières, c’est pas bien long (1h). J’ai eu de la chance, le lever de soleil était magnifique sur fond de quelques prières de moines autour de la stupa… et j’étais à l’heure pour petit déjeuner avec les filles👌

lever-de-soleil-depuis-le-mont-zwe-ga-bin-3

On a aussi descendu en barque le fleuve Thanlwin jusqu’à Moulmein (où on ne s’est pas attardé), en un peu plus de 2h. Une jolie descente au milieu des rizières, cultures avec les pains de sucre en arrière fond; même si Yaël n’a pas beaucoup vu le paysage…

Et comme on ne peut pas être au top tout le temps, Yaël a eu de la fièvre pendant 1 semaine… ce qui, avec ces chaleurs n’est pas évident ! (merci la clim des bus à fond grrrrr !), suivie de Maëlys (autrement, ça serait pas drôle !).

Et puis il y a aussi Rachel qui a glissé au bord d’une piscine naturelle, l’appareil photo en bandoulière !!!! Ça aurait presque pu être drôle si l’appareil était waterproof. Bon, ça aurait pu être pire aussi vu la chute…Alors l’appareil a comaté dans le riz puis a séché avec un sèche cheveux acheté pour l’occasion  pendant plusieurs heures, et pour l’instant, il est encore en soins intensifs….on attend son réveil ! Si quelqu’un a une idée lumineuse?…Du coup, forcément les dernières photos sont issues du téléphone, et rendent moins bien les couleurs ! (Du coup comme le téléphone de Rachel n’arrivait plus à se recharger, on en a acheté un qui fait des photos un peu « mieux »…)

Comme quoi, on a nos soucis aussi hein ^^…

On n’a même pas pu prendre en photo correctement les 50 moines venus se baigner après nous!

2 mois de voyage, et ce petit coup de mou des filles nous a donné envie de ralentir encore plus le rythme. On a vraiment pris notre temps dans cette région et ça valait bien le coup.

Pour la suite, on a finalement décidé de poursuivre notre périple asiatique par le Laos, en passant par la Thaïlande (par la frontière terrestre de Mae Sot). Du coup, on ne verra pas les requins baleines des Philippines….on se le garde pour une prochaine fois 😜 Les Philippines ont apparemment un nouveau président complètement taré (insultes à Obama, autorisation de l’auto justice), pas envie de prendre un vol de plus, envie de passer voir quelques connaissances en Thaïlande, et très envie d’enfin découvrir le Laos dont tout le monde tombe amoureux.

Ce qu’on a préféré:

  • La gentillesse et l’authenticité des birmans !
  • Notre séjour dans le petit village de Yenanguang (un gros coup de coeur !)
  • Nos balades en scooter à travers les pagodes de Bagan et les rizières de Hpa-an (notre 2e coup de cœur cette région !)
  • La balade en « canoë » à travers le village sur pilotis sur le village d’Inle

Mais en fait, on a carrément adoré ce pays, il y a encore pleins d’endroits à découvrir… quelque chose nous dit qu’on reviendra….

Ce qu’on a moins aimé:

  • Le prix de l’hébergement (en gros, on peut dire que c’était 60% de ce qu’on a dépensé avec pourtant 2 nuits en bus et une nuit en trek, mais aussi avec une douzaine de nuits dans hôtel avec piscine quand même 😉)
  • les arrivées en bus de nuit à 3-4h du matin
  • le bruit quasi permanent (mais c’est pas le Vietnam non plus ;-))
  • les crachats de bétel, l’usage excessif des sacs plastiques et la pollution en général qui a beaucoup choqué les filles
  • La clim dans les bus de nuit…

Ce que ça nous a coûté:

Environ 2000 euros, soit (75e/j).

La saison: 

Début de la saison sèche, pas encore la haute saison, très peu de pluie, donc plutôt bonne.

Mais ça n’empêche qu’il fait encore bien bien chaud.

 

Le lac Inle

pagode-et-moines

On a quitté Bagan pour Kalaw avec un bus de nuit. On a eu l’impression que le bus avait roulé constamment sur de la « tôle ondulée » tellement on a été secoués ! Bien sûr la clim à fond, ça givrait même sur le pare brise (dehors il faisait bien 30°…). Avec un peu de scotch et du papier, j’ai bouché (Téva) les sorties qui nous tombent direct sur nos têtes !
Les filles ont dormi presque comme à la maison… pour les parents… c’est moins le cas 😴

Vu les horaires rarement respectés, on pensait arriver au petit matin, et ben finalement, celui-ci a eu la bonne idée d’arriver même en avance, soit 3h du matin !

C’est toujours sympa de débarquer dans un endroit inconnu en pleine nuit ^^. D’autant qu’ici, contrairement à certains autres pays, il y a peu (voir pas) de « rabatteurs ».

Bon, on a fini par trouver un hôtel; même sans réservation et on a pu finir notre nuit peinard…

Kalaw n’a « d’intérêt » que son marché bien coloré et le fait d’être le point de départ de trek pour le lac Inle (ou Inlay).

On avait prévu 2 jours de marche (environ 15km/j) au milieu des villages et différentes ethnies du coin, avec nuit chez l’habitant. Maëlys nous a demandé s’il faisait du couchsurfing ici 😉

Ca commençait bien avec rando au milieu des cultures, et déjeuner chez une vieille dame qui a pris plaisir à nous raconter sa vie en nous montrant ses 2 seules photos.

Puis comme ça devenait un peu trop plaisant, il y a eu la pluie, la boue, les sangsues…. Et la boue ici, ça rigole pas ! Elle colle au point que chaque pied doit bien soulever un bon kg supplémentaire à chaque pas ^^. On n’a eu à déplorer qu’une jambe de Rachel enfoncée jusqu’au genou dans de la bonne bouillasse (c’est bon pour la peau il parait)…

Ca a été galère mais on a eu droit à de belles images (ce jour là, c’était jour de fête et les jeunes allaient dans les villages rendre visite aux personnes âgées et leur offrir des présents, comme le petit chaperon rouge ). Avec notre guide qui se marrait tout le temps !

On est bien fiers des filles qui malgré ça (c’est jamais super fun d’avoir une sangsue sur soi), ont même oublié de râler.

1 ere nuit en Birmanie au calme, sans speaker qui réclame des donations, ni motobike, ni klaxon, ni horde de chiens errants …

C’est un petit village qui profite du passage des touristes randonneurs pour améliorer le quotidien. Nous avons été agréablement surpris, c’est un trek connu, très parcouru et malgré cela, pas un seul enfant ne nous a demandé « one pen », « one dollar »… (comme nulle part en Birmanie d’ailleurs). De ce qu’on a compris, le village tente de trouver des règles de fonctionnement pour que le tourisme ne cause pas de « dégâts » et profite à la communauté.

L’électricité est là depuis pas super longtemps (panneau solaire pour la plupart), mais par contre, beaucoup de personnes ont des smartphones et la 3G arrive ici… Ils ont tous facebook, wiber… ( !!).

On imagine le changement que ça doit être pour un pays qui, il y a peu était « fermé »… C’est sûr, cela améliore le quotidien. « Mais » du coup, leurs soirées ressemblent aux nôtres (on ne se parle plus en direct, on s’envoie du whatsapp 📲 🤔).

Le lendemain, le temps était meilleur et on a rejoint en 5h le lac INLE pour 4 jours.

On est arrivés par le sud du Lac, et on devait aller au nord récupérer nos sacs. Du coup, on a pris une pirogue, c’était magnifique (dommage que le moteur est terriblement bruyant) ! Petite balade qu’on a d’ailleurs refait 2 jours après, surtout pour observer les pêcheurs (les inthas) et leur technique de rame unique (c’est une espèce de mouvement de rotation debout avec une seule jambe).

Après l’effort, le réconfort ! On a un peu fait péter le budget pour un hôtel avec piscine (purée, les enfants, ça coûte cher ;-)) mais les parents sont bien contents aussi quand même !

On a pu prendre une bonne douche (la couleur de l’eau était… hum… intéressante ^^) et piscine !

En fin d’après-midi, on a été faire un tour dans le village et voir un spectacle de marionnettes très chouette (une belle dextérité !).

marionnette

On a rencontré dans l’hôtel une sympathique famille française avec 2 enfants lila 10 ans et Tim 8 ans, partis faire le tour du monde depuis le mois d’aout. On s’est échangés nos « trucs » de voyageurs, quelques livres et films et on a passé 24h bien chouettes ensemble. On va essayer de se recroiser. Les filles étaient trop contentes d’avoir des copains français!

les-tourdumondistes

Le lendemain, on s’est mis en quête de trouver des vélos (bon heu, comment dire, en fait ici, « tout le monde » fait agence de voyage, laundry, location de vélo etc etc…).

Le seul truc c’est qu’il nous fallait un siège pour mettre les filles derrière. Du coup, on a même trouvé un loueur qui avait un vélo pour Maëlys !

Puis belle balade dans les alentours, jusqu’à un monastère et au milieu des rizières (oui je fais de la rime)…

Le soir, pour le coucher de soleil, on a visité un village sur pilotis dans une petite barque qu’ils appellent canoë. On a eu droit à des couleurs magiques et quelques scènes de vie (comme la douche dans le lac marronasse).

 

rameuse