Pura vida (vie pure)

 

IMG_20170804_210047-1614x1081

C’est la devise du pays que les ticos (les costariciens) se plaisent à répéter comme pour rappeler qu’ici, on vit bien, même après un saut de tarzan de 30m, ou pour dire bonne route, la vie est belle, bonjour, au revoir….

Passeports, épisode 3 : 3 semaines après avoir fait nos passeports, le consulat avait reçu nos passeports à Tev et moi mais ….n’avait pas reçu ceux des filles 🙁

Alors, comme on était de passage à San José, on a préféré déjà récupérer les nôtres…en disant aux filles qu’on les laisserait ici si jamais on ne recevait pas les leurs ????…

Leurs passeports sont finalement arrivés 5 jours après….

On a échangé notre mini 4*4 contre une jolie berline (3 fois moins chère). On a fait le pari qu’on n’aurait plus de rivière à traverser 🙂

Notre vrai RDV, c’était avec la tribu Kolli. Nos amis ont pris leurs billets il y a 15 jours pour nous rejoindre de France avec toute leur petite famille. On les avait bien prévenu que c’était la saison des pluies, que la vie était chère, qu’il y avait un grand décalage horaire pour les petits… mais comme ce sont des dingues, ils sont quand même venus ! On était bien contents de finir notre tour du monde sur le mode tranquillou entre amis.

On s’est donc retrouvés au sud de la côte pacifique, à Ojochal (on a repris la route qu’on avait faite en venant du Panama).

Sur la route, on a fait un stop pour voir d’énormes crocodiles sous un pont. Un coin bien connu, mais on n’était pas très rassurés car c’est là que nos amis Deroo se sont fait forcer la voiture…

Les plages près d’Uvita appartiennent pour la plupart au parc national Marino Ballena.

1100601-1704x1278

Ce sont des plages de sable noir qui colle à la peau mais hyper belles car vraiment sauvages.

Des plages idéales pour les enfants, surtout à marée basse …

La plage d’Uvita, en plus d’être le lieu de départ des excursions pour aller voir les baleines, a curieusement la forme d’une queue de baleine, bien visible à marée basse.

C’est le début de la saison des baleines qui viennent se reproduire et mettre bas dans les eaux chaudes. Alors on a retenté notre chance et malgré la houle qui a eu raison du 1/3 des passagers du bateau, on est partis à la recherche des baleines. Tout comme à Montezuma, il n’y avait pas de ponton, alors autant dire que pour passer les vagues, c’était encore en mode sensations fortes (on a été bien arrosés !); et le conducteur nous a fait un retour à la James Bond, avec arrivée à fond sur le sable à marée basse ????

On n’a finalement vu que le dos d’une d’elle, à 100m …mais heureusement nos amis les dauphins ont été beaucoup plus chaleureux et nous ont suivis un long moment.

En remontant la côte, on a fait une petite immersion dans des cabanes dans la jungle à La Ceiba, au dessus de Dominical. Ca nous a surtout permis de manger les délicieux plats d’Anna, et de profiter des cascades environnantes (et d’y faire de beaux sauts de tarzan).

Toujours en poursuivant notre remontée, au bout du village bien ticos de Bandera, on a trouvé une petite maison Airbnb, équipée comme une maison de vacances, avec la plage au bout du terrain rien que pour nous. C’était juste parfait pour profiter de l’immense playa palma.

1100804-4752x1440

IMG_20170804_210202-1575x1181

On nous avait conseillé de visiter le parc de Manuel Antonio à la fin du séjour. On nous l’avait vraiment vendu comme le plus « fourni » en faune mais c’est aussi le plus visité du pays ; et ça s’est bien ressenti. On a effectivement revu pas mal d’animaux qu’on avait pu voir dans d’autres parcs (singes, paresseux, coati, ratons laveurs, iguanes, agouti, grenouille verte et noire, biche…) mais on s’attendait à en voir encore plus….toujours plus????. Il y a aussi une jolie plage où on a dû chasser tous les chapardeurs du parc (raton laveur, iguane, singes) qui cherchaient à piquer dans nos sacs.

Après 10 jours bien joyeux passés ensemble, on a quitté nos amis qui poursuivaient leurs vacances, et on a pris la direction de San José (où on devait récupérer les passeports des filles : épisode 4). Sur la route, on a tenté un dernier parc pour voir des arras rouges. Mais le seul qu’on a vu était celui de la pancarte d’entrée… Par contre, on a vu des iguanes de toutes les tailles et couleurs…

Nos passeports biométriques en poche, on peut s’envoler pour notre dernière semaine de voyage à NY…pour un retour (un peu brutal) dans le monde de la consommation ????

Ce qu’on a préféré :

  • Passer du temps avec nos désormais amis Deroo et nos « vieux » amis Kolli
  • Voir une faune et une flore bien variées même si on s’attendait vraiment à en voir plus, comme des singes partout sur le bord des routes par exemple
  • Faire du bodyboard et essayer le surf
  • Les mangues, ananas, litchis, pastèques…

Ce qu’on a moins aimé :

  • C’est très cher, tout est payant, la moindre réserve ou parc. Difficile de faire une randonnée gratuitement…
  • La conduite un peu trop « pura vida » (tranquille, à 30km/h, au milieu de la route…)
  • Finalement, on a eu peu de moustiques. Et ce qui nous a le plus embêté, ce sont de minuscules fourmis piquantes !

La saison :

Alors forcément, c’est loin d’être la meilleure vu que c’est la saison des pluies, on a eu une averse ou un orage tous les jours mais ca dure rarement très longtemps, et finalement on a pu bouger tous les jours. On a eu souvent le ciel couvert mais si ca donne de moins jolies couleurs, au final, on a aussi eu moins chaud…

Ce que ça nous a coûté :

Environ 5000 euros, soit 145e/j (en se faisant à manger presque tous les jours :-))