De Vang Vieng à Vientiane…avant Bangkok

Comme on ne voulait pas faire trop de km, on est restés sur le « circuit classique » en prenant notre temps, et du coup, on a continué notre route avec la famille Sauvage (pour le plus grand plaisir de tous), par la fameuse route 13 pour aller jusqu’à Vang Vieng:

30762263150_214df22923_k

Une route de montagne spectaculaire  qui descend jusqu’à un plateau parsemé de montagnes karstiques. Encore un bel endroit qui invite à la fois au repos et à la découverte.

campagne-environnante-9

campagne-environnante-7

La ville est un ancien haut lieu de la fête et de la débauche. Il en reste encore pas mal de stigmates, mais on a préféré aller de l’autre côté du pont en bambou, où l’ambiance est plus villageoise (on vieillit ????), dans une sympathique guesthouse avec un grand jardin fleuri et plein de recoins pour jouer (Maylin GH).

C’est aussi le lieu idéal pour faire tout un tas d’activités sportives (escalade, rando, vélo, parapente, kayak…), tout en profitant de paysages somptueux.

On a commencé par faire du vélo pour aller voir des cascades…

…puis du scooter pour faire un tour des villages et blue lagoon environnants. De belles aires de jeux où tout le monde s’est régalé. Le 1er était rempli de coréens mais ils nous ont bien fait rire en faisant de beaux sauts avec leurs gilets de sauvetage. Le 3è était plus tranquille mais bien aussi beau. C’est toujours aussi plaisant de se balader en scooter, vraiment la meilleure façon de profiter des paysages.

Et puis, on ne pouvait pas ne pas essayer le « tubing ». En gros, c’est de la descente de rivière dans de grosses bouées, sauf que nous, on a fait un petit circuit dans une grotte. C’était court mais sympa. On a fini la journée par la descente de la Namsong River en kayak, bien tranquille!

On a quitté la famille Sauvage avant de se retrouver pour un dernier repas à Vientiane.

Quelques jours passés ensemble bien chouettes, et très gais (:-)), comme diraient les belges et une petite semaine à Vang vieng bien tranquille, où on serait finalement bien restés plus longtemps.

coucher-de-soleil-sur-vang-vieng

A Vientiane, on a donc retrouvé la famille Sauvage dans une auberge de jeunesse où les filles étaient ravies de pouvoir écrire sur les murs! On a même dormi en dortoir comme quoi on n’est pas si vieux ^^.

Et comme on n’avait pas préparé la fin de notre séjour au Laos (probablement parce qu’on n’avait pas bien envie de quitter l’Asie), on n’a pas eu trop envie de rester à Vientiane. C’est une capitale qui est somme toute agréable (bien arborée, sans grand immeuble, et avec plein de beaux temples qu’on n’a pas pris le temps de visiter…) mais qui reste une grande ville…(et on n’est pas trop « ville ») .

Du coup, on est partis passer une nuit au petit village de Ban Na, à environ 80 km. C’est un village qui accueille parfois des touristes pour des treks (là, on était les seuls), mais comme les filles n’étaient pas très motivées, on ne les a pas poussées (histoire de ne pas gâcher la fin du séjour), et on est restés tranquilles autour du village qui est spécialisé dans le tissage et la vannerie (toutes les femmes du village sont à l’oeuvre).

On avait bien envie d’essayer de dormir au moins une fois par pays chez l’habitant.

Encore une fois, on a eu un super accueil (même si très sommaire) et ça a été l’occasion de partager de chouettes moments de vie :

dégustation d’alcool à 80° pour Téva, jeux avec les autres enfants pour les filles, petit dej au riz collant et noodles…

Le matin, on a accompagné la propriétaire au temple. Dans le village, il n’y a pas de procession, c’est les habitants qui se déplacent pour faire leurs offrandes (sticky rice, argent, biscuit…). Les coutumes bouddhistes nous laissent encore et toujours un peu perplexes… (on a aussi vu des moines regarder un match de boxe thai :-))

Comme il fallait bien quitter le Laos, on a pris un train de nuit pour Bangkok, encore une grande aventure pour les filles, et pour nous.

train-de-thanaleng-3

On a pris un pick up à Vientiane jusqu’à Thanaleng (environ 15km). Là, on a fait les formalités pour sortir du Laos, et comme on est arrivés après 16h, ils ont voulu nous faire payer 1dollar/pers (comme à l’entrée). Bien sûr que ce n’est pas grand chose, mais ce n’est absolument pas officiel (aucun papier d’affiché)! Du coup, comme on avait le temps, Téva n’a pas voulu payer par principe, et comme ils n’avaient aucune justification, ils ont fini par nous rendre nos passeports sans nous faire payer, et presque sans râler! (on est des lâches rien ????)

Après, on a dû prendre un train pendant 3km (les seules voies au Laos), pour traverser le pont de l’amitié, avant d’arriver en Thaïlande et de prendre le train de nuit (clim à fond bien sûr).

train-de-thanaleng-5

A la fenêtre du train, sur le pont de l’amitié séparant la Thaïlande et le Laos

Le Stop à Bangkok nous a permis de revoir l’adorable famille de canadiens rencontrés au nord de la Thaïlande (dans leur  jolie villa avec piscine; c’était juste parfait avant de reprendre l’avion ! :-)), et de faire quelques derniers achats.

Voilà, l’Asie, c’est déjà fini ! On serait bien restés un peu plus longtemps. On savait qu’on adorait (en plus c’est si facile et pas cher de voyager ici!), mais il y a tellement d’autres choses à voir, et les filles voulaient vraiment aller en Australie…et puis, du coup, on a quelques « RDV » pour la suite, alors on poursuit notre route …

On reviendra, c’est sûr, au moins pour le sud du Laos !

Ce qu’on a préféré :

  • La paisible campagne de Vang Vieng (se loger de l’autre coté du pont !)
  • Luang Prabang pour sa beauté mais pas pour son âme (vendue au tourisme)
  • Le Hilleside (une petite pause luxe :-))
  • La nuit chez l’habitant, pas très reposante mais une courte immersion laotienne plus profonde
  • Le temps passé avec les Sauvages (hi hi hi) !
  • Louer des scoots
  • les mangues

Ce qu’on a moins aimé :

  • Les coqs ! trop matinaux …

La saison : 

Idéale, aucun jour de pluie, chaud mais pas trop. Un peu moins concernant les prix parfois plus élevés car en « hight saison » (mais ça reste vraiment pas cher…).

Ce que ça nous a coûté:

1500 euros, soit environ 80e/j

(sachant que le budget journalier à Luang Prabang était le double qu’ailleurs au Laos…)