Le caillou et le cyclone Cook


le coeur de Farino (2)

Ca pourrait être le titre d’une histoire, mais c’est juste le nom que les calédoniens donnent à la grande terre et la surprise de notre fin de séjour.

On a quitté Maré le cœur lourd, en se disant qu’on reviendrait surement…la vie y est vraiment douce et les maréens sont vraiment trop attachants.

Comme on n’avait pas du tout vu la grande terre on s’était prévu avant de quitter la Nouvelle Calédonie, une semaine de vadrouille, avec « les vieilles » ou Pa suzy et Pa monique (c’est comme ça qu’on les appelait ici, mais c’est affectueux il parait… ????) .

vue de Farino

C’est dans un beau monospace qu’on a commencé par faire le tour du sud, où la terre rouge des mines de nikel contrastait magnifiquement avec le vert avoisinant. On n’a pas croisé grand monde sur la route qui s’apparentait plus à de la piste d’ailleurs, jusqu’au camping où on  a passé la 1ere nuit. On a monté une tente  (et oui, on n’a pas ménagé les mamies) au bord de l’eau…mais on était loin des plages paradisiaques des îles loyautés.

route du sud

baie de Prony

Le lendemain, on a marché dans le parc de la Rivière Bleue à la recherche du cagou. Ce n’est finalement qu’une poule blanche mais c’est quand même l’emblème de la Nouvelle Calédonie. Un gros oiseau qui ne vole pas, et qui est donc en voie d’extinction. Mais une fois ses ailes dépliées, il est quand même très très beau. Bref, malgré bien des efforts d’observation, on n’en a pas vu dans ce parc…mais on vous montre à quoi ca ressemble…

On a fait un stop d’une nuit à Nouméa, juste le temps de revoir des copains de Lifou, et de faire quelques petits achats au marché. Yaël, en arrivant nous a dit :

« il parait qu’à Nouméa, il y a même des feux rouges, oranges et verts ! »

On s’y attendait mais on a un peu halluciné sur le peu de kanaks « là bas à Nouméa » (d’après les filles, c’est comme ça que parlent les enfants de Maré).

On avait encore une chance de voir les cagous, au parc des Grandes Fougères à Farino, plus au nord. C’est un joli parc où une grande partie des plantes y sont endémiques et où on a vu du coup de très grandes fougères !

Et UN cagou au bord du chemin, mais qui n’a déployé ses ailes que très furtivement !!!!

LE cagou

Puis, on a traversé l’île, très montagneuse, pour rejoindre la côte nord est, direction la vallée de Hienghène.

C’est là qu’on peut voir de belles roches de Lindéralique (calcaires), dont la fameuse poule couveuse (cherchez la forme dans les rochers) :

poule couveuse (2)

poule couveuse (3)

On avait réservé 2 nuits dans une case de la tribu un peu reculée de Tiendanite (20 km de piste dans la vallée).

chez Charline

En fait, il s’est avéré que c’était la tribu d’origine de Jean Marie Tjibaou (le chef indépendantiste assassiné en 1989) . On a été un peu déçus car ce n’était pas une case traditionnelle mais un grand bungalow. Après, ça restait sommaire, avec 3 grands matelas par terre et une douche cassée dehors. Mais, on est tombé pile le jour d’une grande fête organisée par la famille Tjibaou avec tournois et surtout bingo !

Bon, on n’a rien gagné, mais à la fois, on aurait été un peu embêtés avec une bétonnière ou une machine à laver ! ????

Du coup, on a aussi fait connaissance du petit chef de la tribu, qui est aussi le frère de JM Tjibaou. Alors que la vente d’alcool était interdite le we dans cette tribu, lui, avait prévu sa réserve ! ????

C’était encore une chouette expérience en tribu  dans une vallée très verdoyante:

Bon, ça c’était avant qu’on apprenne l’arrivée du cyclone, juste pour notre départ !

On a eu le temps de redescendre sur Bourail :

traversée de grande terre

Pour voir le « bonhomme » (faut quand même avoir un peu d’imagination), la roche percée et les 3 baies, de mettre les mamies dans un bus pour prendre leur avion, (ce sont les derniers vols qui sont partis de calédonie, les chanceuses) et de passer une dernière nuit tranquille au camping en bord de mer.

 

les 3 baies

Le lendemain matin, on s’est fait évacuer du camping par les gendarmes avant la fermeture des routes. On a donc rejoint notre loc Airbnb près de l’aéroport. Et là, on a attendu Cook…

Un peu stressés quand même car c’était la 1ère fois qu’on était confrontés à un cyclone, skotchés à la radio à piles ( car l’électricité a vite été coupée) après avoir un peu sécurisé le jardin. Il y a eu beaucoup de vent et de pluie, les cloisons et les vitres ont un peu vibré, on a joué aux cartes et regardé un dessin animé sur l’ordi pour que les filles pensent à autre chose, et finalement ça a été. Elles ont bien dormi et le lendemain, on a vu les dégâts dans le jardin (un arbre dans la piscine, et beaucoup de branches,  mais finalement pas si pire.

Comme notre vol pour la Nouvelle Zélande avait été annulé (tous les avions ont quitté le sol Calédonien pour aller se mettre à l’abri en Australie), on a nettoyé le jardin(ça faisait un sacré tas !!) en attendant des nouvelles.

Et on a appris que notre vol avait été reporté à 23h55 ! Sympa comme horaire non ? (le vol dure 2h30), avec une petite heure de décallage, ça nous fait arriver à … 3h15 du mat’… Les filles ont été au top, malgré le mini dodo !

Voilà, cette fois, la Nouvelle Calédonie, c’est vraiment fini. Cette semaine nous a conforté dans l’idée qu’on avait vraiment bien fait de se poser sur les petites îles, pour les paysages, l’ambiance et l’accueil des kanaks.

Ce qu’on a préféré:

  • Les 2 jours en tribu
  • La terre rouge des mines de nikel
  • Les parcs

Ce qu’on a moins aimé:

  • Notre 1er cyclone qui nous a quand même bien pourri la fin du séjour, et coûté pas mal de sous (on a dû racheter des billets pour la connexion en Nouvelle zélande entre Auckland et Chrischurch)
  • Notre dernière loc en airbnb avec une «caldoche» pas très accueillante et très reconnaissante de notre aide…
  • Les plages tellement moins belles que sur les iles loyauté…

Ce que ca nous a coûté:

Environ 1200€, soit 150€/j

 

5 réflexions sur “Le caillou et le cyclone Cook

  1. Anonyme dit :

    Hello les voyageurs,

    Que dire sinon que vous me faites toujours voyager et je vous en remercie.
    Continuez à faire le plein et à nous faire rêver.

    Savourez, savourez!

    Des bises

    Albin

  2. solange FOURON dit :

    Bonjour la famille,
    dommage que vous ne soyez pas monté dans le nord. Il y a de très belles vues aussi, Poum, Koumac la côte est et ses fleurs, ses plages…; Je suis d’accord pour les iles, c est paradisiaque mais le caillou, ce n’est pas Nouméa bien différent du nord.Ici ils disent, la Calédonie commence à la sortie de Nouméa ! En tout cas je vois que vous avez aimé l’ensemble. Nous irons aussi sur Lifou et Maré; On a hâte de les découvrir et de les aimer certainement autant que Ouvéa et l’ile des Pins . Bon continuation dans votre voyage, vos découvertes et vos recontres. Solange

  3. Marine dit :

    Coucou les amis ! trop belles vos photos, et les fougères géantes !!! Vous imaginez les encrages que je pourrais faire avec juste l’une d’elles ? Ca ferait des grands formats de malade !! on a bien pensé à vous quand on a su qu’il y avait un cyclone… ouf, heureusement rien de cassé, mais vous avez eu des nouvelles de Maré ? Aller, plein de bisous !
    Elliot et Marine

  4. Anne Laure Herbiniere dit :

    Cc les amis! Alors bien arrivés sur la terre Maori? Contente de savoir que tout s’est bien passé pour vous. Maintenant c’est la vie dans un van qui vous attend c’est une toute autre expérience!!! On vous embrasse et surtout couvrez vous bien ????
    Gros bisous à vous 4
    AL et Martin

Laisser un commentaire