Le Kruger et le Swaziland

4 jours et demis à la recherche des « BIG 5 » et ce n’était même pas suffisant ! Les filles en redemandaient encore. Faut dire qu’ils nous ont tenus en haleine. On a vu des lions et des rhinos « que » le 4è jour, et même pas de léopard, rendez vous compte la difficulté de la vie quand même 😇

Il semblerait que ce soit la période idéale pour observer les animaux car ils ont tendance à se regrouper auprès des points d’eau, surtout cette année qui nous a-t-on dit, est une année de grande sécheresse dans la région.

Le parc est grand comme les Pays Bas (du coup, on ne croise pas tant de voitures que ça), super bien entretenu, avec des routes goudronnées et de la piste. Mais faut quand même faire attention car on croise de tout sur la route :

On a aussi vu plein de jolis derrières :

Après le parc, on a rejoint le Swaziland pour quelques jours. On a aussi dormi dans un parc où on pouvait se promener à pied ou à vélo car il n’y avait pas de prédateur, juste quelques crocodiles 🙂

Une petite rando bien sympathoche qui a fait du bien après plusieurs jours de voiture.

L’occasion aussi de manger un tout petit peu local.

le-petit-dej

Nous voici maintenant au bord de l’Océan à Santa Lucia où les hippos et crocos sont rois, et où l’on prend notre première pluie (quelle vie mène t on je vous demande hein… re 😇)

On a pu voir aussi les baleines et dauphins de la plage mais là, vous êtes obligés de nous croire car on n’a pas de photo (trop rapides les sauts)… A la place, on vous offre la photo d’un drôle de singe, qui a un peu trop joué avec la peinture!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

10 réflexions sur “Le Kruger et le Swaziland

  1. El Manu dit :

    Bon les enfants, soyez fiers, je vous rappelle que vous êtes dans le pays du Squirt !
    C’est le moment de se faire un bon petit ride en VTT, moi j’dis (si vous traînez du côté de Knysna, n’hésitez pas, hein 😉 )

    La bise, les enc’ ! On vous aime !

  2. GP dit :

    Depuis le 2 septembre, la société sud-africaine a un sujet supplémentaire de fort mécontentement qui affecte le monde éducatif. La direction (blanche) de la Pretoria High School for Girls, établissement où, comme dans beaucoup d’autres, l’uniforme est obligatoire, a pris l’étrange décision d’interdire, à l’intérieur des locaux du lycée, le style de coiffure dite afro d’une part, et le recours par les lycéennes à leur langue maternelle (en l’occurrence le Setswana) entre les cours.

    Mandela est mort…

Laisser un commentaire