Le nord de la Thaïlande

le-globe

Il nous a fallu 3h de route bien chargée et bien défoncée pour arriver à la frontière thaïlandaise. Le chauffeur nous a fait descendre avant le pont qu’on a traversé à pieds.

Au milieu du pont, les voitures changent de sens de circulation… (la Thaïlande conduit à gauche).

C’est toujours sympa d’arriver dans un pays à pieds ; ça donne une impression de lenteur au voyage.

 

Et là, ben on a fait un saut en avant de quelques dizaines d’années :

  • Les thaïlandais sont habillés à l’occidental (finies les tailles fines bien marquées par les jupes longues, les femmes sont en pantalon)
  • Il y a plein d’immeubles dans les villes bien propres
  • Les routes sont nickelles
  • ET SURTOUT, (après Mae Sot à la frontière où l’on a pas croisé grand monde), nous nous retrouvons être des touristes parmi tant d’autres, plus de « mingalaba » (bonjour en birman) à tout va….

C’est pas grave, on le savait, mais on le regrette…

Et le pays est en deuil, c’est peut-être pour cela qu’on ne les trouve pas vraiment à la hauteur de leur réputation niveau « sourire », ou est-ce la comparaison avec les Birmans ??

Il y a des énormes  portraits du « king of the kings » partout, et des banderoles noires et blanches sur tous les bâtiments officiels. La plupart des thaïlandais sont habillés en noir et blanc aussi. On a essayé de respecter au maximum (même si on n’avait pas prévu cela dans nos valises faites en août).

temple-chiang-mai-2

Par contre, on se régale. C’est vrai qu’on ne peut pas dire que ça a été le cas en Birmanie, où tout est bien « huileux ». Ici, c’est hyper varié, et on peut enfin manger de bonnes salades, et plein de fruit shakes !

Au resto du soir, on a rencontré une autre famille française en voyage 1 an en Asie avec 3 garçons. Comme quoi, on ne fait rien d’original ! 😉 Et après une nuit dans une jolie guesthouse (picturebook guesthouse – Mae Sot), on est partis pour Chiang mai au nord (rien que 7h de bus !).

Chiang Mai, c’était un peu sur la route du Laos, et aussi l’occasion de voir Pédro, un « vieux » pote de Téva, installé en Thaïlande depuis 15 ans avec sa petite famille.

Ici, il fait bien moins chaud (en tous cas, on ne transpire presque pas !).

En arrivant, on a halluciné sur le nombre de restos et hôtels/ guesthouses au m2, mais la vieille ville paraît quand même agréable à vivre. Histoire de se donner un but à la balade, on est allés voir les principaux temples (à pieds et en scooter bien sûr), très raffinés (les filles n’en peuvent plus des temples mais c’est quand même pas les mêmes qu’en Birmanie 😉 !); et on a flâné dans les rues; notamment vers le night market pour tenter de résoudre nos problèmes d’appareil photo (On a fini par en racheter un, faute d’avoir trouvé un magicien de la photo … 😬).

temple-chiang-mai

Pédro et Sue nous en emmenés dans un resto local qui fait buffet/BBQ, autant dire qu’on a eu du mal à se restreindre (Y’avait même de bonnes frites!).

Une bonne soirée suivie d’une journée au grand zoo de chiang mai (où il y a 2 pandas offerts par la Chine- petite pensée pour tonton David!). C’est sûr que le décor change du parc Kruger, mais le parc est tellement immense que l’habitat semble un minimum respecté, et puis, avec les normes de sécurité locales, les enfants ont pu nourrir certains animaux et donc les voir de très près !

2e étape à Chiang Rai, 3h de bus plus au nord, vers le triangle d’or. Au programme, avant une escapade dans la montagne, la principale attraction du coin: le White Temple. En fait, il s’agit plus d’une oeuvre d’art que d’un lieu de recueillement. C’est un peintre reconverti en architecte qui construit (toujours pas fini ) cet édifice assez impressionnant, à base de miroirs et chaux, et surtout complètement loufoque. Ce temple a remporté un grand succès auprès des filles qui se sont amusées à chercher à l’intérieur du temple les supers héros, harry potter, les minions, hello kitty, matrix, superman sur une énorme fresque ….par contre, heureusement qu’on n’est pas arrivés trop tard, juste avant la horde de touristes chinois et leur perche à selfie!

mayarachtev-au-white-temple

white-temple-8

white-temple-3

Et comme on nous a tellement dit que les hôpitaux thaïlandais étaient supers, on a voulu voir ça de plus près: j’avais fini par mettre Yael sous antibios après 8j de toux fébrile, on avait eu 4j de répit et puis de nouveau des pics  à 40 de fièvre pendant 2j, assez bien supportés d’ailleurs. Mais comme on avait prévu de partir un peu dans la montagne puis sur le Mékong, on a préféré faire un petit bilan avant.

lentree-des-urgences

Ca va mieux pour la récupération des résultats biologiques le lendemain!

 

 

C’était un peu folklo, la grande cour des miracles, pas facile de se faire comprendre mais on n’a quasi pas attendu et on a réussi à avoir notre bilan. Bilan dont on a eu les résultats le lendemain. Forcément, et heureusement, tout était normal, et Yaël semble aller mieux.

 

 

 

 

 

Et après, pour consoler la grande malade, on a fini l’am dans un bar à chats, histoire de câliner un peu et de boire les meilleurs chocolate milk shakes du monde!

Rassurés sur l’état de santé de Yaël, on est donc partis 2 jours à une vingtaine de km de Chiang Rai, au vert, dans un mixte de montagne, rizières en terrasse, jungle, et forêt de bambous. On n’a jamais eu beaucoup de chance avec le temps à chaque fois qu’on a voulu faire des marches, et ben, là, ça s’est confirmé ! On a eu pas mal de pluie. Heureusement qu’on était dans un petit coin de paradis (le Bamboo Nest , bamboonest-chiangrai.com), sans wifi ni 3G, un peu d’électricité solaire et une belle nature luxuriante ; sans oublier de jolies cabanes en bambou, sommaires mais très bien faites, et une nourriture juste excellente.

bamboo-nest

p1000341-copier

On a quand même eu le temps de marcher jusqu’à des sources d’eau chaudes (ça tombe bien, on avait un peu frais ! 😅). Le bassin extérieur était fermé car en plein nettoyage, alors, on a pris une espèce de bain où on n’a pu rester que 25 min car l’eau est trop chaude (heureusement Yaël n’avait plus de fièvre !). On en est ressortis tout ramollis, avec une bonne odeur d’œuf pourri dans les narines (à cause du soufre), mais bon, parait que c’est bon pour la santé (plein de minéraux)!

Et puis, du coup, dans ce bel endroit, on a rencontré un jeune couple de polonais qui nous a fait boire de la vodka, et un couple de passionnants canadiens qui vivent à Bangkok et qui nous ont invités chez eux.

On serait bien restés plus longtemps (en tous cas, ça le mérite vraiment), mais pour une fois, on avait réservé un hôtel au Laos…

On a donc pris un bus pour la frontière, Chiang Khong (juste 2h), avec la meilleure clim du monde:

climatisation-naturelle

 

Ce qu’on a préféré:

  • Le bambou nest
  • Les fruit shakes et la nourriture en général
  • Nourrir les animaux au zoo de Chiang mai
  • Le White temple
  • le bar à chats 🐱

Ce qu’on a moins aimé:

  • La pluie au Bambou nest
  • Un peu déçus par l’accueil des thais

Ce que ça nous a coûté: 630 e, soit 69e/j (dont une bonne partie en nourriture car on s’est bien fait plaisir 🍹🍕🍉🍈🍲🍜🍝)

La saison:

C’est le début de la saison sèche (donc plutôt bonne) et de la haute saison (ce qu’on nous a bien souvent répété pour justifier le prix des chambres).

Et pour plus de détails pratiques, n’hésitez pas à nous contacter directement !✍👌

3 réflexions sur “Le nord de la Thaïlande

  1. GUERDNER Patrick dit :

    Quel courage. Heureusement que la maman est médecin ? Tu te rends compte . Réflexions de Pat  » ils sont fous ces romanos ! Et bien moi, je reçois de bonnes leçons de géo, vos petites histoires me plaisent bien.
    Les bains d’eau chaude c’est super pour les rhumatismes et dire que nous payons des sommes volent pour pouvoir en faire en Suisse. Profitez en au maxi, Yaêl reprendra vite des forces.
    A bientôt

    • Anonyme dit :

      Faites des bisous au raies menta la part de Bob. Prenez du bon temps. Lors de vos méditations envoyer nous du soleil. Du bleu émeraude pour faire. De la apnée. Des noix de coco fraîches avec des pailles…. Regardez sur cette fleur il y a une abeille jaune pastis c moi qui est là. Approché vôtre petit doigt en toute confiance et laissez les abeilles vous faire un bisous.. À plus dans la boue je vous aime le gardien des abeilles…. 💋

Laisser un commentaire