L’été indien de Queenstown à Abel Tasman

On a commencé la remontée de l’île par le centre, sec et montagneux. L’automne est au rendez vous, en mode «été indien ». C’est tellement beau qu’on a même réussi à faire marcher les filles un peu tous les jours, (presque) sans râler 😉. Il faut dire aussi que c’est bien agréable de marcher sur les sentiers très bien aménagés, comme tout ici d’ailleurs (les routes, les aires de jeux…).

sur la route de Queenstown

Queenstown a de faux airs d’Annecy avec son lac entouré de montagnes, et ses nombreux touristes. Il y a même des embouteillages sur le bord du lac, tout pareil! C’est dans cette région qu’on trouve des stations de ski mais aussi moultes activités à sensations (on a ainsi vu des sauts à l’élastique d’un pont). On a juste fait une petite rando pour avoir une vue d’en haut, avant de reprendre la route des vins de Wanaka.

La région est du coup moins dépaysante mais n’en est pas moins magnifique. Comme il fait un peu moins froid, on a testé le camping « sauvage », qui n’est pas vraiment sauvage car on n’est jamais vraiment seuls. On aime ces moments roots mais plus « cocons » pour la famille.

Le campervan en pratique : Le tourisme en camping car ou van est très développé et organisé en NZ.  Il y a plein de boites de location qui proposent des véhicules « Self Contained » (ou autonomes avec WC) ou « Non Self Contained », dont le prix varie quasi du simple au double. Le camping sauvage est interdit et très surveillé, mais il y a des aires plus ou moins sauvages (avec parfois des WC), toutes très bien référencées dans une application « CamperMate » indispensable. Il y a même beaucoup de jeunes qui voyagent en voiture aménagée. C’est pourquoi, même en camping « sauvage », on n’est jamais vraiment seuls…mais ça reste gratuit et beau.

A Wanaka, l’ambiance est beaucoup plus calme malgré les vacances scolaires, et les paysages toujours aussi grandioses:

Wanaka (8)

Wanaka (3)

Sur la route, on a fait un petit détour par les Clay Cliff, étranges formations qui ressemblaient à de la chantilly😋:

Clay Cliff

On a adoré le calme, les contrastes de couleurs et la préservation du lac Pukaki translucide,  avec vue sur le Mont Cook, déjà enneigé :

Lac Pukaki (1)

On a fait un dernier stop à l’observatoire du lac Tekapo , avant de retrouver pour une soirée,  Gretchen et sa famille.

l'Observatoire

Et comme on a aussi beaucoup apprécié Cécile, Aron et leurs filles, on est repassés les voir pour une soirée, avant de filer sur la route transversale d’Arthur Pass.

kea à l'Arthur Pass (2)

On nous avait promis une route grandiose, qui en ce qui nous concerne a été un peu embrumée, car très encaissée. Elle nous a menés jusqu’à Punakaki sur la côte ouest, et sa végétation étrangement tropicale (on retrouve pleins de grandes fougères), et où on a pu encore voir des colonies d’otaries (on ne s’en lasse pas) :

pancakes rocks (4)

Puis on a enfin rejoint le nord de l’île sud 🙄, à Abel Tasman, où on s’est posés quelques jours à Kaiteriteri et Totaranui :

C’est un parc national, où on a pu dormir et randonner à l’intérieur. Encore de beaux paysages façon carte postale, où on a eu la chance d’avoir le parc et les plages presque que pour nous, et les sandflys…Vu le froid, on pensait y avoir échappé, mais on n’a pu éviter quelques piqûres. C’est de petits moucherons présents essentiellement sur la côte nord et ouest, dont la piqûre est indolore mais démange très très très longtemps!

Ca a été l’occasion pour Téva d’apprendre à communiquer avec des bébés otaries:

On a aussi fait une journée de mix rando/bateau, par un beau soleil glacial :

On a déjà pas mal roulé, et traversé beaucoup de « no man’s land », et de « sheep’s land »😋🐏🐏. Il y a environ 4,5 millions d’habitants en NZ et seulement 20% sur l’île du sud; autant dire qu’elle reste très sauvage et préservée.

On se prépare à prendre le ferry pour l’île du nord. Les températures ont bien rebaissé mais on a encore le soleil avec nous (à part 2 jours de gris) ; on surveille de près la météo pour essayer d’ajuster au mieux le programme.

9 réflexions sur “L’été indien de Queenstown à Abel Tasman

  1. tata dit :

    De très belles photos, des paysages de rêves. 90jours restants vous comptez aussi ? ouf ou déjà ? Ici pas de printemps nous retournons en hiver.

  2. Anonyme dit :

    Alors là je craque totalement devant les bb otaries et ces paysages de lac translucide et de montagnes. Et le tout avec si peu de monde !!!
    Le rêve !
    Corinne Sénéchal

  3. Anonyme dit :

    il a l’air de faire bien froid en NZ. Pourvu que Teva nous parle pas le bébé phoque en rentrant !!!!! Paysages magnifiques et grandioses, merci.

  4. Anonyme dit :

    Hi,
    Vous ne cherchez pas un homme à tout faire pour votre périple?

    J’suis prêt à changer de métier…

    Savourez les chéris.

    Bises

    Albin

  5. pour new zealand dit :

    hellooooo tu mas gâté avec tes clins d’œil GÉOLOGIQUES post basaltique
    tantôt érosion glacière avec sédiments tantôt du pré cambrien avec tes piques de basaltes Marins
    très jolies photos

    tu devrais conseiller MIKA car trois groupes new zealand juillet août !!!!!

    bises REMI http://www.eole-loisirs.com

  6. grand-père dit :

    heureusement que les otaries reconnaissent Yaël parce que moi… je me demande qui est cette grande fille ! par contre, j’ai eu du mal à reconnaitre Maëlys en oiseau… bises les voyageurs;

Laisser un commentaire