Myanmar ou Birmanie? Yangon ou Rangoun?

Ça faisait très longtemps qu’on voulait venir en Birmanie… On avait baissé les bras en 2002 vu comme c’était « complexe » de s’y rendre…

Et puis, le tourisme, était controversé, Aung San Suu Kyi avait même appelé les touristes à ne pas venir. Maintenant que le régime s’est légèrement assoupli, ce n’est plus le cas, mais elle appelle à un tourisme « responsable », c’est-à-dire, éviter de contribuer à l’enrichissement du gouvernement en évitant les hôtels gouvernementaux ou lieux de visite gérés par lui. C’est donc ce qu’on va essayer de faire (sachant bien sûr que c’est impossible à 100%).

Bien contents de revenir en Asie, on découvre une Birmanie hyper accueillante, mais pleine de contrastes et curiosités. La plus marquante (remarquable en tout cas) : Les voitures ont les volants à droite, mais… ils conduisent à droite. Du jour au lendemain, le « gouvernement » (Junte militaire) a décidé de changer le sens de la circulation (pour cause d’étoile et de prédiction céleste)…. Imaginez pour doubler … Pas facile… Tout comme ils ont déménagé la capitale administrative (maintenant Naypyidaw) en 1 nuit, en créant de toute pièce une ville flambant neuve en pleine jungle… Pour celles et ceux que ça intéressent, la vidéo ci dessous est bien faite, elle date de 2011 :

Mais les choses changent, même si tout est loin d’être parfait, loin de là… (certaines minorités sont encore persécutées notamment…)

Pour preuves des changements, on avait emmené un guide vieux de 4 ans, qui disait qu’il n’y avait pas de distributeur d’argent. On nous a expliqué que début 2015 tout est arrivé, les distributeurs (même dans les pagodes), les portables (il y a 5 ans, une carte sim coûtait 500 euros avec un tas de paperasse, maintenant, c’est 1euro  et c’est fait en 2 minutes). Ici, tous les passants ont leur portable à la main, les moines, les vieux ou les jeunes dans le coup. Mais tous ou presque portent encore les élégants sarongs (sorte de pagne). Il n’y a quasi pas de wifi, les gens ont internet par le tel (3 ou 4G).

C’est à priori un des pays les plus pauvres au monde, mais les birmanes sont charmantes (ce n’est pas Téva qui me contredira), et tous sont très gentils. Le sourire parfois un peu entaché de rouge à cause du bétel que beaucoup mâchent (et recrachent!).

Il fait de plus en plus chaud, avec l’humidité en plus. On est comme dirait Mike Horn « sortis de notre zone de confort » par rapport à l’île Maurice ????.

A Yangon, on a trouvé une chambre chez Jake (via AirBnb), où on avait l’impression d’avoir perdu 10 ans, en arrivant  dans une espèce d’auberge espagnole. C’était très sympa, les filles ont adoré bien sûr (dès qu’il y a plein de monde…).

On a commencé notre immersion birmane par une balade en ville:

Une source inépuisable de découvertes (tout les sens sont sollicités). Les filles en ont pris plein les yeux, toujours bien à l’affût des curiosités, et toujours elles-même source d’intérêt pour les birmans (surtout Yaël et ses boucles blondes).

Tout se passe dans la rue ici:

Puis, on a visité la Paya Shwedagon, le lieu de culte le plus important en Birmanie : une énorme pagode avec des milliers de bouddhas et stupas, tous recouverts d’or, très impressionnants ! Ça brillait !!!! (les Birmans ne sont pas riches, mais dépenseraient entre 10 et 30% de leur maigre salaire en dons et offrandes… donc ça peut briller à ce prix là… Bref…)

paya-shwedagon-10

paya-shwedagon-essai-a-la-priere

paya-shwedagon-1

Le lendemain, jour de pluie, on a pris le train circulaire qui fait le tour de Yangon et sa banlieue assez campagnarde. 3 heures dans un train (pour 15cts), portes ouvertes où les gens montent, descendent (souvent le train pas encore à l’arrêt), les marchandises voyagent, les vendeurs ambulants passent et repassent pour écouler les stocks.

Les gares sont des lieux de vie assez incroyables et colorées…

L’occasion de voir aussi les bidonvilles amassés le long des voies de chemin de fer ; sous la pluie la misère était encore pire… et pourtant, les visages que nous croisons du regard étaient souriants… Comment font ils???

Puis on a réservé un bus pour aller à Pyay. Ils nous avaient dit entre 4,5 et 6h. Bon, ben on a mis 7h (au milieu des rizières)…C’était plus pour une halte que pour un haut lieu de visite mais finalement, on apprécie assez.

On a aussi envie de ne pas trop courir et plus profiter, même si l’envie est grande de vouloir tout voir. Le secret du succès du voyage, c’est aussi de prévoir un peu de bon temps juste pour les filles (ou presque ????); et là, on a trouvé un hôtel avec piscine!

On a pu voir encore une belle pagode toute en or (pour le plus grand bonheur des filles :-):

 

 

coucher-de-soleil-sur-la-pagode

Après la visite de la pagode (on finira par se lasser), pas aussi grande qu’à Yangon mais bien aussi brillante et avec un bouddha géant celle ci; on a découvert un sympathique marché de nuit où on a pu tester les spécialités locales (pour la modique somme de 2 euros pour 4!) :

On a aussi pris le temps de faire un tour en vélo dans la campagne, ça faisait rire tous les birmans qu’on croisait…et nous, on s’est régalés malgré la chaleur.

L’occasion de faire aussi quelques rencontres. On est encore loin du tour du monde à vélo mais c’est un début????????????

 

5 réflexions sur “Myanmar ou Birmanie? Yangon ou Rangoun?

  1. Marine dit :

    Super les copains !
    Oui, c’est quoi, l’espèce d’ocre que tout le monde a sur le visage sauf vous ? Vous avez demandé à quoi ça sert ?
    J’espère que personne n’a été malade après la dégustation au marché de nuit !
    Bisous bisous !

  2. gregos dit :

    Superbe encore et toujours …
    bon par contre les filles si vous prenez en meme temps les mêmes photos à la fin on va passer 18jours a faire la soirée photos retrouvailles !!!
    alors maintenant on optimise de diou ;-)))))
    bises de nous 4 à vous 4
    don grego

  3. Marie Helene dit :

    tout ça est tres interressant et instructif
    le p’tit film surtout …heureusement pour vous que ça a » changé  » ?

    les femme on des maquillages sur le visage
    est ceq ue c’est comme a Mayotte ?

    quel dépaysement
    profitez bien
    Grand Mere

Laisser un commentaire