Nengone…suite …et fin :-(

sous paddle

« Paddle/PMT (sans trucage) »

Nengone, c’est le nom de Maré dans la langue locale, et aussi le nom de la langue (comme le drehu pour Lifou). 2 petites iles séparées de quelques km dont la langue locale n’a aucun rapport l’une avec l’autre. D’ailleurs, ici, la langue locale est beaucoup plus présente, beaucoup d’enfants apprennent le français à l’école.

Une petite vidéo d’un copain qui a un drone… pour voir l’île vue du ciel… attention, ça pique les yeux !!

On garde un rythme tranquille où les préoccupations principales tournent autour des plus beaux spots de paddle ou  PMT à voir …

 

…Ou les balades qui mènent à des plages qui paraissent secrètes (car désertes)….

ok, c’est indécent mais on sait que ça ne va pas durer 🙂

balade des 5 plages

On a eu la chance d’être invités à la fête de l’igname dans une tribu du nord. C’est une fête sacrée et très importante pour Maré. On a eu pas mal d’explications, et pourtant on n’a encore pas tout compris. Ils fêtent l’igname nouveau fraichement ramassé, qu’ils s’offrent de petit frère en grand frère jusqu’au grand chef. On n’a d’ailleurs pas pu assister à la dernière coutume pour le grand chef, qui est sacrée (les hommes ont transporté les ignames à pied, sur parfois 25km !).

Mais on a quand même pu voir une partie de la conception du repas de la fête avec les bougnas (géants) : du poisson, de l’igname, des bananes, de la coco rapée, des orchidées sauvages dans les feuilles de bananier, cuits pendant 2h à l’étouffée sur les pierres chaudes, recouvertes de terre…

Et le cochon sauvage, découpé et préparé de la même façon, à l’étouffée… (autant dire qu’après la chauve souris, on est en train de faire des végétariennes de nos filles:-))

Le diner a été précédé de longs discours des familles qui sont accueillies puis du chef de celle qui reçoit. On a fait notre 1ère vraie coutume : il faut que ce soit un homme bien sûr,  qui dise qu’il est honoré d’être reçu et que ça lui fait très plaisir et blablabla….tout en offrant des boissons et des billets!

la coutume

Et on a eu droit à notre igname en signe de bienvenue avant de passer à table avec les familles et les invités. C’était bien évidemment très copieux mais pas forcément très fin car il faut assaisonner le nouvel igname au minimum, pour le sublimer.

La conclusion de Maëlys (et de rachel:-), c’est qu’on préfèrerait quand même qu’ils fêtent le chocolat plutôt que l’igname ! ^^

Laurent et Sophie nous ont emmenés dans un bel endroit, bien zen, le bar à kava:

Originaire du Vanuatu, le kava était associé à des fêtes coutumières et préparé selon des rites bien particuliers. En gros, c’est une racine, le kava, qui est râpée, puis mélangée à de l’eau pour obtenir une pâte qui est ensuite filtrée plusieurs fois dans un entonnoir en fibre de coco. Dans certains endroits au Vanuatu, les racines sont broyées par de jeunes garçons qui les mâchent puis les recrachent. Ici, c’est moins traditionnelle comme préparation (à priori, à partir de poudre de racine), et les effets moindres, mais ça reste un peu anesthésiant et euphorisant. Interdit pendant quelques années, les bars à kava « fleurissent » et, au delà du « lieu de contact avec l’au-delà », c’est surtout un lieu de rencontres!

La boisson se boit cul sec, dans une petite noix de coco (une « sell »), et ce n’est vraiment pas bon! (ça a le goût de terre).

On a reçu la 2è mamie, Suzy accompagnée d’une amie Monique, qui ont eu droit à une petite immersion dans la culture kanak.

On a été invité à une coutume pour le mariage du fils d’une patiente. Encore une tradition un peu complexe où il est demandé au grand tonton l’autorisation de marier l’ainé. Le tout accompagné d’une bonne somme d’argent pour le tonton et une plus petite pour les petits tontons et pour la famille de la mariée. Et oui, la dote est encore d’actualité ici ! Encore une grande fête familiale où on a été très bien reçus. Ils sont fiers de leur culture et aiment nous la faire partager en essayant tant bien que mal de nous l’expliquer.


On a fini le séjour en beauté à Yedjélé …

Yedjele (2)

avec dégustation de langoustes pêchées et préparées juste pour nous par Alain :

Comme Téva a prévenu la moitié de la planète 🙂 (ou du moins de la blogosphère), vous savez que j’ai fêté mes 40 ans sous les tropiques ! Un ENORME MERCI pour tous vos messages, je les ai tous adorés : les simples, les drôles, les tendres, les philosophiques, ceux des « inconnus » et ceux des quadras épanouis, rassurants, qui me souhaitaient la bienvenue dans le club!

Le passage du cap s’est fait en douceur, avec de belles cartes des filles et des copines de Maëlys (très drôle!) :

un petit repas anni/ départ à midi au dispensaire, avec un peu d’émotion en prime (lors du discours du chef)…

et une petite vidéo bien chouette que Téva s’est amusé à faire :

 

Voilà, notre petite pause mélanésienne se termine, avec encore de beaux souvenirs et nouvelles expériences en tête. On a fait le plein de chaleur humaine mais ça nous laisse quand même un sentiment de trop peu….on aurait bien prolongé un peu 🙂

Bien sûr, on s’est beaucoup posé la question de rester plus longtemps, et pourquoi pas s’installer quelques mois. On a bien aimé vivre SIMPLEMENT sans s’encombrer de considération matérielle (au milieu de cartons et coquillages :-)), en réapprenant à cuisiner avec ce qu’on a, loin de l’actualité anxiogène et du rythme de vie parfois effréné.

A l’autre bout du monde, on avoue apprécier ce luxe d’être épargnés par les actualités nationales et internationales (on a quand même fait procuration pour les présidentielles!).

C’est pas si facile comme décision, et la vie insulaire est quand même particulière…très loin de tout, de la famille et des amis…alors, ça ne sera pas pour cette fois, mais ça fait réfléchir en tous cas sur notre façon de voir et vivre « la suite ».

Ce qu’on a préféré:

  • L’extraordinaire gentillesse et accueil de la population…
  • Une culture tribale très riche, compliquée mais vraiment intéressante
  • Le sentiment de sécurité : c’est très mal vu  de voler ici, et les délits sont parfois sévèrement gérés en tribu, du coup, c’est rare
  • Bien sûr, les paysages paradisiaques avec les dégradés de bleu pacifique à se faire mal aux yeux
  • Les copains rencontrés à Lifou, et les bons moments passés avec nos amis Chaboud ici
  • L’expérience en dispensaire et l’école pour les filles
  • Les mangues, les pommes canelles, les fruits de la passion, les avocats… (contre toute attente, on s’est régalés, mais on a aussi bien aimé les petits colis de douceur 🙂 Merci encore!!!!)
  • Le calme, le silence et les nuits étoilées

Ce qu’on a moins aimé:

  • Les dessous de la culture tribale (les coutumes parfois un peu pesantes)
  • L’alcool (un vrai fléau !) et ses conséquences (la violence intra-familiale surtout)

Ce que ça nous a coûté:

Environ 2000e/mois, mais logés ! A savoir, qu’un tiers du budget a été consacré à la location de la voiture à Maré, et la moitié du budget au séjour à Ouvéa quand on était à Lifou.

La saison:

Alors bien sûr, c’est la saison des pluies, mais juste quelques pluies tropicales de temps en temps. Il fait chaud mais on transpire peu, l’humidité est à peine perceptible (ou alors on s’est vraiment tropicalisé).

L’eau est super bonne, mais c’est trop tôt pour voir les baleines….faudra revenir! 🙂

7 réflexions sur “Nengone…suite …et fin :-(

  1. PA Monique dit :

    Coucou a vous 4, Nostalgie +++ et gros blues lundi soir… seule…! Dormie 12h !!!
    Encore un grand MERCI ,de m avoir faire vivre cette aventure avec vous ,merci de votre accueil et votre gentillesse pour la  » vieille » ! sans oublier vos filles a l image de leurs parents . PA Suzy m a raconté votre dernier rencontre….Quelle mechante kanak !!!
    mais bravo, pour avoir trouvé mon adresse que j avais pourtant bien caché!!!
    Bon sejour en Nouvelle Zelande ,j attends vos ecritures pour continuer le voyage par procuration! UN IMMENSE BISOUS A VOUS 4 ; Momo

    • Anonyme dit :

      De rien Pa monique, c’etait avec plaisir, et vraiment sympa.
      Pour notre dernière location et mauvaise rencontre , c’etait une caldoche…dommage mais rien de grave….
      L aventure continue, sous le froid et la pluie en NZ, mais heureusement déjà de chouettes rencontres.
      Bises et garde bien ta belle energie.

  2. Philippe Salas dit :

    TOP TOP la vidéo des 40 ans de Rachel !
    La recette de ce petit bijou : un paquet d’amour rempli à raz bord, un coeur énorme et le talent du bonheur

  3. Anonyme dit :

    ….et bravo a Teva pour la vidéo ! Elle est trop chouette ! J’adore les images sous marine et celles avec le drone ! Chapeau !!!

  4. Anonyme dit :

    Encore un épisode palpitant et féerique de votre tour du monde. Ca rempli les yeux de bleue lagon et la tête d’images paradisiaques.La population a l’air en plus tres accueillante. Juste magnifique ! Profitez les loulous et gros bisous

  5. Marine & Cie dit :

    Oh La La les amis, vos photos sont trop belles !!! 😵
    Idée de reconversion professionnelle pour Teva au retour : monter un bar à kava à St Pierre ! Avec Lolo aux tî’ponch !
    C’est comment les pommes cannelle ? Mille bisous et encore un bon anniversaire à Rachel en Maëlys ❤🌸❤

  6. Anonyme dit :

    J’aurai bien moi aussi mangé des langoustes tout juste pêchées…
    Par contre l’igname et le cochon un peu moins!
    Petite pensée pour toi Rachel car je viens de croquer un morceau de chocolat mais tu l’apprécieras encore plus en rentrant.
    Super les paysages et les eaux turquoises de l’océan
    Nous sommes loin d’avoir les même paysages mais le beau temps est au RDV. Ca sent bientôt l’été en France.
    Continuez à apprécier des plaisirs simples et continuez à nous les faire partager
    Bon anniversaire Maelys (tu dessines vraiment bien) et petit coucou à Yael qui a eu la chance de découvrir lr CP!
    Bises
    Armelle

Laisser un commentaire